De quoi est composée une e-liquide
Notre blog

De quoi est composée une e-liquide ?

On ne peut fumer sans feu ni vapoter sans e-liquide. Ce concentré de solution aromatisée referme plus qu’un simple équivalent de nicotine. Le véritable atout de l’e-cigarette c’est qu’elle ne génère aucune fumée et qu’elle est à 95% inoffensive aux vapoteurs. Le plaisir du vapotage, la saveur qu’on obtient à l’inhalation, la sécurité de consommation d’e-cigarettes… Tout dépend de la qualité du liquide qu’on choisit pour inhaler de la vapeur dans une e-cigarette. De quoi se compose-t-il ? Nos réponses !

E-liquide pour cigarette électronique : de quoi c’est fait ?

L’e-liquide se compose d’ingrédients relativement simples qui se ressemblent presque tous à la base à savoir :

• Le PG ou Propylène glycol :

Véritable ingrédient clé de liquide pour e-cigarette, le PG peut afficher une teneur d’entre 50 et 80% dans ce concentré. C’est le PG qui donne du goût à la vapeur d’e-cigarette. Il permet d’obtenir une saveur plus prononcée. C’est à lui qu’on doit singulièrement le fameux « hit » tant recherché des vapoteurs quand le liquide contient de la nicotine.

• Le VG ou la glycérine végétale :

Cet ingrédient vient compléter le principal pour atténuer ses effets. Le VG conditionne notamment la texture du vapeur et en favorise la production. Elle est présente à au moins 50% dans tous les liquides pour e-cigarettes. Le ratio PG/VG pouvant relativement varier d’un liquide pour cigarette électronique à un autre. Le vapoteur peut aussi l’équilibrer selon ses habitudes, le hit et le goût recherché.

• Les arômes enrichisseurs de goût :

Ils ont principalement pour rôle de parfumer la vapeur et d’enrichir le goût qu’on obtient au moment de vapoter. Les arômes connaissent plusieurs déclinaisons et aujourd’hui, ils tendent à s’adapter de plus en plus à l’inhalation sans diminuer les sensations de perception de nicotine. Le même liquide pour e-cigarettes peut comporter un ou plusieurs arômes au choix. Rassurez-vous, cela ne génère aucun effet néfaste. Le vapoteur a la possibilité de changer et de combiner les arômes à sa guise sans danger, alors que le fumeur ne peut pas changer de cigarettes aussi facilement et fréquemment.

• La nicotine :

L’équilibrage de son taux conditionne le choix du liquide que vous allez inhaler via votre cigarette électronique. Son dosage ne doit pas excéder le seuil maximum autorisé. Cela doit uniquement tenir compte de vos habitudes de vapotage, de vos besoins de consommation et de la sensation que vous recherchez.

• L’eau et l’alcool :

Ces éléments servent à fluidifier le concentré. Tout comme le PG, l’alcool augmente le hit. La teneur en alcool d’un liquide pour cigarette électronique ne doit pas toutefois excéder le taux maximal de 5%.

L’intérêt d’adopter un bon dosage de nicotine quand on vapote

Sachez que la nicotine crée de la dépendance que ce soit pour un fumeur ou pour un vapoteur. Plus sa teneur sera importante dans l’e-liquide, plus vous dépendrez de l’e-cigarette. Fort heureusement, vous pouvez la diminuer progressivement. Parvenir à en réduire le ratio à 0 mg/ml sera l’idéal, car c’est l’option la moins risquée possible. Si vous étiez un fumeur occasionnel, un taux d’entre 3 et 6 mg/ml suffit amplement. Si vous étiez un peu dépendant, n’excédez pas 12 mg/ml au risque d’en devenir définitivement accro. Si vous étiez très dépendant du tabac, ne dépassez pas le seuil de 18 mg/ml pour votre bien et pour votre santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *